Photo Marc Métropole

Conseil du 27 avril à la Métropole de Lyon :
le mécontentement des communes !

En début de séance, le premier vice-président de la Métropole (Synergies), Marc GRIVEL, a pris la parole pour redire l’opposition des maires contre les conditions de représentation des communes dans le prochain conseil métropolitain en 2020. Les maires ne seront pas tous certains d’y siéger « en excluant les communes de la gouvernance métropolitaine […] (on) éloignera davantage les habitants de l’institution encore mal connue. » .

Il revendique « Une commune, un siège » et s’en prend au ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qui ne respecterait pas sa parole et interroge si rien ne bouge : «Quid de l’accord de gouvernance signé entre nous et parrainé par Gérard Collomb ? »

Interpellé, le président du conseil métropolitain, David Kimelfeld répond qu’il s’engage « à continuer à vous accompagner dans vos démarches auprès du ministre de l’Intérieur ». Mais il soulève aussi les obstacles constitutionnels à une réorientation électorale.